Cap sur l’Ecosse: le projet

C’était un vieux projet: prendre plusieurs semaines de vacances d’affilée, et partir découvrir l’Ecosse à bord d’Hina…

A l’heure où j’écris ces lignes, plus d’un an après le départ, je me sens encore plein de ces moments incroyables, passés dans des paysages à couper le souffle, et entouré de quelques-unes des personnes qui comptent le plus pour moi…

Bien sûr, le temps passe toujours beaucoup trop vite. Au début, on se dit qu’un mois, c’est quand même long… Et d’un coup, on se retrouve dans l’avion du retour, en train de passer en revue 1000 photos sur un iPhone, avec un je-ne-sais-quoi dans le cœur d’un peu nostalgique…

Mais ne sautons pas tout de suite aux conclusions. Et reprenons plutôt l’histoire depuis le tout début.

L’idée d’un séjour en Écosse sur Hina a germé, comme souvent, quelque part au cœur de l’hiver 2013-2014. Je ne dois pas trop vous détailler le tableau: samedi soir, petit restau avec les compères habituels, le plat arrive, et quelqu’un lance « au fait on fait quoi avec Hina cette année? » 😉

Seulement cette fois, un peu frustrés de notre dernier séjour – Vraiment trop court – à Oslo, on élabore un nouveau type de plan: celui de rester un peu sur place après la traversée initiale.

Le temps passe, et finalement, vers la fin du mois d’avril, le prospectus suivant est envoyé à tous les participants potentiels:


L’idée est donc de partager les 4 semaines d’expédition en 4 legs, chacun ponctués de changement d’équipage.

Après pas mal de tractations, hésitations, choix déchirants… Le rôle d’équipage suivant est arrêté:

Leg 1: Bruinisse-Edimbourg-Inverness: Yannick, FX, Greg

Leg 2: Inverness-Oban: Débo

Leg 3: Hébrides intérieures: Mam, Eric, So

Leg 4: Hébrides extérieures: Henri

Absence de David pour cette ballade donc… La décision n’a pas été facile, mais Marta devant accoucher en août, et les traversées n’offrant pas toujours les meilleures options de rapatriement express en cas d’urgence… Il a fallu se rendre à l’évidence. Partie remise, mais difficile quand même 😉

Restait à trouver le moyen de rapatrier Hina à la fin du séjour.

Marc, un ami de longue date de mon père, accepte la mission de faire le trajet Oban-Edimbourg, accompagné d’Ann, et de 2 amis. Edimbourg-Wemeldinge sera assuré par d’autres amis de mon père, dans le courant du mois d’août.

The scene is set, tout se présente super bien 🙂

Mais la suite s’annonce encore plus incroyable…

Petit teaser du film de la traversée, réalisé par Greg, avant la suite de l’histoire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :