Mayday, mayday mayday, this is sailing yacht Hina. We have a man over board…

09AM ce jeudi matin: premier briefing sécurité avec l’équipage au complet. Au programme de la journée: exercices sur papier autour des 6 grandes urgences en mer (homme à la mer, feu à bord, voie d’eau, urgence médicale, démâtage et perte du système de barre). 

Ambiance studieuse dans le cockpit

À bord d’un bateau, quelle que soit l’urgence.. Le plus important est d’être bien préparé. Il faut que chacun réagisse aussi bien que possible, aussi vite que possible. C’est pourquoi, après une matinée « réflexions » sur les meilleures conduites à adopter, direction la mer, pour quelques essais « grandeur nature ». 
Météo moyennement clémente ce jeudi: le soleil est certes de la partie, mais un joli alizé de nord-est également! Plutôt bon signe pour notre traversée prochaine (ce vent est précisément celui qui nous amènera de l’autre côté de l’Atlantique), mais moins « pratique » pour quelques manœuvres sécurité (l’Alizé, établit à 20-30 noeuds, soulève une petite houle assez secouante quand elle est prise dans la mauvaise direction..)

Qu’à cela ne tienne! On est la pour s’exercer en conditions réelles… Voyez plutôt​

​Récupération réussie! On enchaine avec quelques « drills » feu à bord, avant de regagner l’avant port pour un essai de la barre de secours en conditions réelles. En effet, comme les plus observateurs l’auront immanquablement remarqué, Hina est équipée d’une barre à roue. Celle-ci implique la présence d’un système de câbles de transmission, permettant le transfert des instructions au safran du bateau. Or, qui dit système de transmission, dit bien sûr casse potentielle. Pour pouvoir continuer à diriger le bateau, même en cas de casse, Hina est équipée d’une barre franche, connectable directement sur le haut de la mèche de safran.

La barre franche en place, dans la cabine arrière. Tout fonctionne comme prévu!

Après ces derniers exercices, retour au port, débriefing…

Et une bonne petite bière, bien méritée 🙂

Retour vers Las Palmas pour vendredi, avec une traversée de 8h à la clé, dans un bon Nord-Est 25-35 noeuds. Ca s’annonce un peu sport! Impec, c’est précisément ce dont nous avons besoin pour développer nos « sea legs »!!

Enjoy 😊

2 commentaires sur “Mayday, mayday mayday, this is sailing yacht Hina. We have a man over board…

  1. Hey hey ! Belle aventure …
    Un petit truc : quand un équipier essaye de ne pas perdre de vue un homme à la mer ce qui aide beaucoup c’est de tendre le bras et de le pointer du doigt. Ca permet de le retrouver plus facilement quand on le perd de vue dans le creux d’une vague par exemple 😉 (Vous l’avez peut être fait mais on ne le voit pas sur la video)

    J'aime

    • Figure toi que j’espérais un peu qu’on ne retrouve pas directement le pare battage, juste pour pouvoir tester le « search pattern »… mais « malheureusement » Greg a tellement bien pointé dans la direction de la dernière position connue qu’on est retombés dessus presque comme une fleur 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :